Le vitrage

L’importance du vitrage.

A l’origine dans les années 70, un double vitrage était constitué de 2 vitres séparées par un espace d’air fermé. C’est cette lame d’air immobile qui permet d’obtenir une bonne isolation. Avec les progrès de la technique, l’air est remplacé par un gaz neutre (le plus souvent de l’argon) plus isolant et une couche d’oxydes métalliques transparente est appliquée sur la surface d’une des 2 vitres. Ce vitrage est appelé double vitrage à isolation renforcée (VIR). Ce traitement d’oxydes métalliques améliore considérablement le pouvoir isolant en freinant les rayonnements infrarouges c’est-à-dire en empêchant la chaleur de sortir en hivers et de rentrer en été. Un triple vitrage comportera une vitre avec couche d’oxydes métalliques et une lame d’argon supplémentaire.

Un double vitrage VIR est 6 fois plus isolant qu’une simple vitre et 3 fois plus isolant qu’un double vitrage d’ancienne génération.

Les vitrages sont également caractérisés par leur facteur solaire (Sg) qui indique la fraction de l’énergie thermique solaire qui passe à travers la vitre ainsi que par le facteur de transmission lumineuse (TLg) qui caractérise la fraction de rayonnement lumineux traversant la vitre. Un coefficient Sg de 0,7 signifie que 70 % de l’énergie thermique solaire est transmise à l’intérieur du bâtiment.

Le tableau suivant donne un ordre de grandeur pour différents types de vitrages des 3 paramètres clés ainsi que la température du vitrage sur sa face interne au bâtiment pour une température extérieure de -10 ºC et une température intérieure de 20 ºC.

Type de vitrage Ug (W/m².K) Sg TLg Tº sur la face interne (ºC)
Simple 6 0,85 0,90 3
Double ancien 3 0,75 0,80 9
Double VIR 1 0,65 0,75 16
Triple VIR 0,5 0,55 0,70 18

 

Du point de vue purement thermique, on constate que par rapport à un double vitrage le triple vitrage permet de mieux freiner les échanges thermiques entre l’extérieur et l’intérieur (Ug plus faible) mais il présente le désavantage de laisser moins passer les apports solaires gratuits (Sg plus faible). Lors du choix entre un double et un triple vitrage il faut donc faire un compromis entre ces deux paramètres en tenant compte de l’exposition : sur les façades les plus ensoleillées (sud et ouest) sans zone d’ombre un double vitrage est plus avantageux thermiquement qu’un triple vitrage.

En général le triple vitrage est indispensable pour répondre au cahier des charges pour des nouvelles constructions basse consommation ou passives tandis que dans les autres cas le double vitrage est souvent plus judicieux.

Les vitrages à bords chauds sont ceux dont les intercalaires de vitrage (le cadre positionné entre les vitres, qui permet de les distancer pour créer un espace d’argon) est réalisé en matériaux synthétiques au lieu d’aluminium. Avec ces vitrages, le coefficient de transmission thermique Uw est amélioré de 0,1 à 0,15 W/m².K

Du point de vue de l’isolation acoustique, un triple vitrage n’est pas significativement plus isolant qu’un double vitrage. Afin de réduire les nuisances ce sonores il existe des vitrages acoustiques constitués de feuilles de verres de différentes épaisseurs ce qui permet de faire barrage à différentes longueurs d’ondes sonores.